Collectif

En Train

Pays Basque

Les soutiens du collectif:

 

la CGT cheminots

logo cgt

 

l'association BIZI

logo-bizi

 

ACE environnement Hendaye

logo ACE

 

ATTAC Pays Basque

logo-attac

 

Parti de Gauche 64

logo parti de gauche

 

le CADE

logo cade

 

Le PCF Hendaye-St Jean de Luz

logo PC

 

Europe Ecologie Les Verts bassin de l'Adour

logo eelv

 

NPA

logo npa

 

l'association Pixel Solidaires

logo pixso

 

le syndicat SUD Rail

logo sud rail

 

le syndicat LAB

logo lab

 

Mouguerre cadre de vie

logo mouguerre cadre de vie

 

Le journal Ortzadar

logo ortzadar

 


ACCUEIL



Réunion du Collectif le Mercredi 5 Décembre 2012 10h00 à la bourse du travail de Bayonne (face à la gare), suivi d'une action devant la gare à 11h00. Venez nombreux!!!

______________________________________


Plus de train sur la ligne Pau-Bayonne compatibles

avec les horaires de salariés


Pour signer la pétition en ligne cliquez ici!

______________________________________

Pour faire remonter vos remarques à la Région et à TER Aquitaine concernant les horaires, cliquez sur le lien suivant:


Pour faire vos remarques cliquez ici!

______________________________________

 

Après la rencontre infructueuse avec la direction locale SNCF, le CETBP a rencontré les élus pour faire entendre le besoin des usagers.

 

Les membres du CETPB ont rencontré à ce jour:

-    Le Conseil Régional d'Aquitaine et ses services en charge du TER.
-    Les élus au Conseil Régional d'Aquitaine: Sylvianne Allaux, Alice Leiciagueçahar, 
Sylvie Salabert.
-    Le conseil Général des Pyrénées Atlantiques.
-   
Les élus au Conseil Général des Pyrénées Atlantiques: Kotte Ecenarro,  Bernard Moleres.
-    La Diputacion de Gipuzkoa.

Les maires de :
-    Biarritz
-    Hendaye
-    Boucau

D'autres demandes de rendez-vous ont été envoyés, et nous rencontrerons donc d'autres responsables rapidement.


Compte rendu de la rencontre avec le Conseil Régional et ses services techniques le 23 mai 2012:


Présents :

Pour la région :

M. Du Fau De Lamothe élu conseil Régional en charge du TER

Mme Cala Directrice transport fer. Voyageur au C.R.

Mme Leiciagueçahar élue conseil Régional.

Pour le CETPB :

Pachon Victor (Cade).

Prieto Jeronimo (LAB).

Dufau Peio (CGT Cheminots).

Jean Claude Soudre (Parti de Gauche).



La Région a tenu a préciser que les travaux sur la Région Aquitaine dureraient environ 10 ans : 5ans pour le renouvellement des voies, 5ans pour le renouvellement des caténaires. Les perturbations dureront donc.

La visite du Conseil Régional avait pour but de rencontrer le CETPB, puis de rencontrer la SNCF pour essayer de résoudre les soucis d’exploitation sur la ligne Bayonne - Garazi et enfin de visiter la gare d’Hendaye pour réfléchir au réaménagement du chantier pour l’entretient des rames TER.


La région ajoute que la convention TER signée avec la SNCF prévoit une obligation de résultat, pas une obligation de moyens. Vu que les résultats sont très mitigés, la région commence à regarder les moyens mis en œuvre par la SNCF au travers de 56 fiches action :


La région organise aussi des enquêtes précises de remplissage des trains durant une semaine de manière périodique. La fréquentation des TER a augmenté en 1 an.


La région mettra les billets TER en vente sur internet d'ici fin Juin, comme c'est déjà le cas pour le TGV.


La région mettra de nombreuses statistiques concernant les trains (suppression, ponctualité...) en ligne courant mois de Juin (normalement).


La région est financée par la TIPP pas par la taxe transport qui va aux communautés de commune... Il s'agit là d'une aberration.


Création de Comités de Ligne :


Les réunions auxquelles le CETPB sera convié se tiendront à partir de fin Septembre, les projets d’horaires seront envoyés au CETPB pour préparer ces réunions. Il faudra donc faire remonter les problèmes constatés, et les améliorations à apporter.


Le Conseil Régional regrette en général l’adaptation des horaires de TER aux horaires de TGV (on intercale les horaires de TER entre ceux des TGV, on organise des correspondances TER-TGV etc…) alors que seuls 10 à 12% des voyageurs passent du TGV au TER ou l’inverse.

L’objectif de la Région est de faire partir un TER même si le TGV est en retard pour ne pas enchaîner des retards en cascade, ils veulent que la SNCF revoit ses priorités.

Ils ont rappelé que la région paie 178 Millions d’€ pour le TER, la vente des billets ne représentant que 65 Millions d’€. De plus, les investissements représentent 40 Millions d’€ supplémentaires.


Ligne Bayonne - St Jean Pied de Port :


Le CETPB a souligné l’absurdité de faire le plein de gazole à Pau.

La région fait pression auprès de la SNCF pour ravitailler les rames sur Bayonne ou Hendaye. La SNCF a pour ordre de régler le problème avant l’été, la piste de réinstaller une station de gazole à Hendaye est à l’étude.

De plus, nous leur avons parlé de la 2ème tranche de travaux prévus entre Cambo et Garazi et de la vitesse limite de la ligne qui pourrait passer de 70 à 100 km/h. La région a répondu que la proposition de travaux de RFF ne s'était axée que sur la remise en état du réseau à vitesse nominale (70 km/h). De plus, la portion de ligne rénovée est déjà soumise à un ralentissement à 40km/h... Nous avons réitéré nos interrogations.


Rénovation des rames :


La région étudie la possibilité de rouvrir les ateliers d'Hendaye à pleine activité pour que l'entretient des rames TER soit plus efficaces : Les rames TER sur la région sont disponibles à 75% alors que les rames TGV Atlantiques sont disponibles à 90%... Cette différence


Cadencement :


La région a parlé du cadencement comme une utopie, nous lui avons signalé que ce n'était pas notre point de vue, et qu'il fallait des trains toutes les ½ heures en heure pleine et toutes les heures le reste de la journée.


La région semble avoir peur du coût de la mise en place du cadencement. En tout les cas, tant que les travaux seront en cours sur la région, il ne sera pas possible de mettre un cadencement en place.


Intermodalité :


A Bordeaux, mise en place de Modalis est lancée (billet unique). La ville de Pau travaille avec, mais Bayonne ne fait que suivre et ne montre pas d’intérêt particulier pour l'instant.


Ligne du soufre :


La région est d'accord sur le sujet (les voies leurs appartiennent, la CCI n'est que prestataire sur le port), par contre, elle considère qu'il s'agit d'un transport périurbain, donc en partie à la charge de l'ACBA.


Les Trains d'équilibre du Territoire :


Ils sont à la charge de l'état jusqu'en 2014, mais ils risquent de basculer à la charge des régions par la suite. Cela représente une facture de 300 Millions d'€. Les régions se battent contre ce transfert qui représenterait une charge supplémentaire.


Abonnements → dérogation TGV :


Les abonnés ne peuvent pas prendre le TGV, il manque un forfait pour prendre le TGV sans réservation. La SNCF ne veut pas, sauf en cas de perturbation.

Les abonnés qui font des trajets de plus de 75 km peuvent demander une dérogation.

Le CETPB a demandé à généraliser cette dérogation sans qu'elle soit nominative.


Dessertes IRUN :


Depuis 2005, la majorité des trains Espagnols ont un terminus à Irun, plus à Hendaye. Depuis 2008, la majorité des trains Français ont un terminus à Hendaye plus à Irun.

Le CETPB a rappelé qu'il s'agissait là d'une aberration.

La région va essayer de modifier cet état de fait, mais rappelle que les voyageurs n'ont jamais pu prendre le train depuis Irun pour la France, ou Hendaye pour l'Espagne.


La réouverture des points de desserte :


La région a signalé que le maire de Bidart lui écrit tous les ans pour rouvrir la gare et rétablir des arrêts dans la ville. Cela semble difficile pour la région car les sillons seraient retardés de +/- 3 minutes par arrêt (à Bidart comme à Urrugne).


Les travaux du pont de l'ADOUR :


Ils devraient être déplacés pour passer en début de nuit : de 20:20 à 1:20. Cela permettrait certainement de faciliter le passage des trains du matin supprimés en 2012.

 

 

rejoignez nous!

Web diseinua LAIATZ - Contrat Creative Commons